• LE RÉSEAU DES PRATICIENS DE SANTÉ QUI PRENNENT SOIN DE VOUS

BLOG

L’Ostéopathie à la rescousse
de la tête plate du nourrisson

L’Ostéopathie à la rescousse
de la tête plate du nourrisson
640 427 adminfk2

Par Audrey Kukurudz – Ostéopathe D.O – Cabinet KEO SANTÉ de Courbevoie

On l’appelle la plagiocéphalie mais les parents connaissent surtout l’appellation commune de tête plate du nourrisson. Qu’est-ce que cela signifie ? Quels sont les conseils et l’intervention des ostéopathes face.

En fait, on dénombre deux types de plagiocéphalie. L’une s’opère alors que la plus commune peut être prise en charge par votre ostéopathe.

–         La première est la Craniosténose : Il s’agit d’une soudure prématurée qui reste très rare puisqu’elle ne concerne qu’une naissance sur 2500 bébés. Elle est détectée dans les premiers mois de vie de votre enfant. Elle nécessite une prise en charge médicale et se traite par la chirurgie seule.

–         Celle qui nous intéresse aujourd’hui est Plagiocéphalie positionnelle : Rassurez-vous c’est de très loin la plus fréquente et la plus gérable par votre ostéopathe. Il s’agit d’une déformation bénigne du crâne du nouveau-né. C’est ce qui donne à certains bébés cette forme allongée qui feront les photos souvenirs de demain. Elle suscite bien des interrogations chez les jeunes parents et la crainte que la tête garde cette forme à vie.

Cette tête oblique est le plus souvent due à un aplatissement de l’os situé à l’arrière du crâne. Mais peut-être aussi dû à une oreille plus avancée que l’autre, un bombement du front ou des asymétries du visage tels qu’un œil ou une narine plus petite d’un côté que de l’autre.

Cette tête inquiétante commence à disparaitre vers 2 mois et votre ostéopathe est là pour vous accompagner durant ces semaines d’inquiétude et de questionnements.

Mais qu’est-ce qui provoque cette plagiocéphalie positionnelle ?

–         Tout commence lors des derniers mois de la grossesse, quand le fœtus est un peu à l’étroit dans votre utérus et qu’il se retrouve coincé entre vos os. Une situation facile à visualiser. Du coup bébé n’est pas toujours dans une posture idéale et les pressions inégales sur la tête de bébé peuvent travailler sur la forme de son crâne.

–         C’est dans cette position que bébé vit ses derniers mois au chaud dans votre ventre. Elle peut générer également des problèmes d’apport sanguin au muscle responsable des fameux torticolis, appelé en médecine le muscle Sterno-Cléido-Occipito-Mastoïdien. Cette gêne peut conduire à une fibrose et à un raccourcissement de ce muscle.

C’est ce que certains appellent le torticolis de naissance. Il peut d’ailleurs se produire lors de l’accouchement. Il suffit de visualiser les pressions et contraintes de la tête et la région cervicale dans le bassin de la maman à ce moment-là.

Ce torticolis peut également être accentué lors d’une extraction instrumentale avec les forceps ou la ventouse. C’est d’autant plus fréquent lors de longues et fastidieuses poussées de la future maman.

Autre cause ? Lors de l’accouchement par voie basse, les contractions poussent les os du crâne de bébé à se chevaucher et la plupart de ces chevauchements ne se remettront pas seul avec le temps…

Enfin, la raison peut être aussi post accouchement car votre bébé passe la majorité de son temps d’éveil et de sommeil sur le dos et pas toujours dans une position idéale. En étant constamment dans cette position dans un transat, un siège auto, un lit, vos bras ou encore au sol, il n’est pas étonnant que 90% des plagiocéphalies soient localisées à l’arrière, à droite ou à gauche de la tête.

Comment l’ostéopathie intervient

Certains ostéopathes se spécialisent dans les nourrissons. Ils sont votre meilleur allié pour parer à ce problème des premiers mois de vie de votre bébé.

Votre ostéopathe n’emploiera que des techniques douces et veillera à ce que le bébé ne ressente aucune douleur. C’est primordial pour lui mais aussi pour vous, parents inquiets.

Que se passe-t-il lors de cette séance d’ostéopathie ?

Votre praticien travaillera majoritairement autour de la région cranio-cervicale en traitant en premier lieux le torticolis. Cela permettra afin à votre enfant de tourner la tête de droite ou à gauche. Vous devez savoir également que le crâne de votre bébé est composé d’os plats unis par des membranes. Cette composition laisse des espaces entre les os, les fameuses fontanelles, qui se fermeront en douceur entre le 2ème et le 24ème mois.

Votre ostéopathe s’assure donc qu’il n’y ait pas de chevauchement qui persisteraient depuis la naissance, car ils viendraient alors entraver la croissance arrondie du crâne. Si nous nous attachons à traiter cette petite tête plate, nous réaliserons également un bilan global, de la tête aux pieds de bébé. Le but est de régler le problème en quelques séances seulement.

Pourquoi prendre rendez-vous dès la naissance avec votre ostéopathe ?

Parce plus nous pourrons agir vite sur ce problème et plus nous pourrons vous assurer de récupérer à 100% la forme arrondie voulue et normale.

Ce traitement aura aussi des répercussions bénéfiques sur d’autres problèmes, comme un impact non négligeable sur la succion, la position de bébé lors de l’allaitement, d’éventuels troubles digestifs…

Ce que je fais en fin de la séance avec les parents est important car je leur montre une technique très simple à reproduire le plus souvent possible sur le crâne de bébé. Cette petite méthode accessible à tous permettra de diminuer le nombre de séances en cabinet. Votre bébé récupèrera son joli crâne plus vite grâce à vous aussi !

Ce que vous devez aussi savoir : les conséquences d’une plagiocéphalie non-traitée

La plupart des parents pensent à tort que ce crane oblique n’a que des conséquences esthétiques. Du coup, avec la pousse des cheveux, ce problème deviendra peu visible,

Pourtant l’enjeu est de taille car l’asymétrie du crâne étant maintenue durant toute la croissance, elle viendra déséquilibrer le reste du squelette. Ce qui peut entrainer un risque accru d’apparition d’une scoliose à l’adolescence, mais aussi une mauvaise implantation dentaire ou encore un déficit de convergence oculaire. Ce ne sont que des exemples mais ils ne sont pas neutres.

Si votre bébé présente ce problème, n’attendez-pas et consultez votre ostéopathe pour que ce soit très rapidement régulé.